Paradis Marguerite : le restaurant végé qui vous plaira !

blog-mode-melolimparfaite-salle-paradis-marguerite

Paradis Marguerite 27/29 quai des grads augustins 75006 Paris TEL : 0143545142

Hello,

Vous avez été nombreux à réagir à mes photos du « Paradis Marguerite » sur les réseaux sociaux, j’ai donc décidé de revenir dessus dans un petit article dédié !

C’est un restaurant récent qui a pris la place d’un ancien « Moutarde Street » sur les quais proches de St Michel.

La déco est assez sympa (minimaliste avec des végétaux sur les murs et des légumes sur les tables… ) avec sa grosse vache à l’accueil qui vous fera certainement sourire, et la gentillesse du serveur toujours disponible pour vous donner des infos, que ce soit sur l’histoire du restaurant ou sur la carte ! La générosité; voilà ce qui caractérise cet endroit ! Et des smoothies que les amateurs adoreront !

La carte est complète et variée, et les plats sont très copieux. En attendant les premiers mets je vous l’avoue, j’avais peur que ceux-ci soient un peu trop « sans saveur ». Je ne mange pas de viande, c’est vrai, mais j’aime bien mon petit poisson comme plat principal. Alors… Voici un assortiment d’entrées, mais mon gros coup de coeur ce sont les oeufs mimosas (oui il y a des oeufs et du fromage dans certains plats pour ceux qui en mangent).

blog-mode-melolimparfaite-entrees-paradis-marguerite

J’ai aussi pris un velouté de chou-fleur que j’ai trouvé délicieux mais qui honnêtement aurait pu me suffire comme plat à lui tout seul !

blog-mode-melolimparfaite-veloute-de-chou-fleur-paradis-marguerite

Ensuite j’ai pris le « nid végétal », une sorte de « burger » végé aux champignons, estragon et cheddar avec un oeuf à cheval et des pommes de terre. C’était vraiment bon, mais clairement je n’ai pas pu le terminer (On m’a gentiment proposé de ramener le tout chez moi en doggy bag… Apparemment c’est assez courant que les clients n’arrivent pas à finir) !

blog-mode-melolimparfaite-plat-paradis-marguerite

blog-mode-melolimparfaite-smoothies

En dessert je n’avais de place que pour une salade de fruit frais pour faire passer le tout !

blog-melolimparfaite-salade-de-fruit-restau-vege

blog-mode-melolimparfaite-dessert-paradis-marguerite

En conclusion : un accueil chaleureux, un mélange de saveurs étonnant, des smoothies à tomber, des prix tout à fait raisonnables… Bref un repas que vous n’êtes pas prêts d’oublier, je vous conseille vivement d’y faire un tour !

blog-mode-melolimparfaite-paradis-marguerite-legumes

Rendez-vous sur Hellocoton !

Lido : Paris Merveilles !

blog-melolimparfaite-lido-coulisse-melo-et-danseurs

Hello la compagnie !

Fin novembre nous avons eu la chance, le Banjo et moi, de vous emmener faire un tour dans les coulisses du LIDO via Snapchat (pseudo : melolimparfaite) et nous revenons un peu sur cette soirée magique ici, pour ceux qui n’auraient pas encore Snap !

D’abord, le Lido, il faut bien le dire : j’en rêvais. Depuis un moment, je disais au Banjo qu’il fallait que nous y passions une soirée en amoureux ! Bon, nous n’étions pas tous seuls cette fois-ci mais avec un groupe très sympa de blogueurs avec plein d’étoiles dans les yeux !

Nous avons d’abord rencontré Manon (The Voice 2014), qui est la chanteuse de la revue et qui m’a réjouie par sa fraîcheur, ses tatouages, ses cheveux rouges… Elle était à la fois décalée et en même temps ce petit plus qui donne au spectacle sa touche de perfection.

blog-mode-melolimparfaite-lido-manon-the-voice

Et puis nous sommes rentrés dans les coulisses, découvrant les danseurs et danseuses, les strass Swarovski collés par milliers à la main sur les robes, les plumes à n’en plus finir, des coiffes plus lourdes qu’elle n’y paraissent… Et des danseuses toujours souriantes, même en coulisse.

blog-mode-melolimparfaite-lido-maquillageblog-mode-melolimparfaite-coulisses-robes-lidoblog-mode-melolimparfaite-coulisse-makeup-lidoblog-mode-melolimparfaite-lido-danseuse

Après la visite des coulisses et la rencontre des artistes, nous avions vraiment hâte de voir le spectacle. Je n’avais jamais vu de cabaret car je ne suis pas très à l’aise avec les gens dénudés, et ça ne m’a pris qu’il y a quelques années, de me dire que le LIDO était une référence et qu’il fallait absolument y aller. Autant vous dire que nous n’avons pas réfléchi très longtemps quand nous avons reçu l’invitation !

Je ne savais pas tellement à quoi m’attendre : quelques seins, de jolies fesses galbées, des plumes et du french cancan? Oui mais combien de temps allions nous être captivés ?

En fait la revue « Paris Merveilles » est totalement inattendue dans le sens où il y a réellement des plumes, des strass et du french cancan, mais surtout un décor féérique, et moderne. On voit tout de suite la touche Cirque du soleil de Franco Dragone : grandiose ! Ce spectacle ne manque pas d’audace et de surprises que nous ne vous révèlerons pas pour ne pas vous gâcher le plaisir ! D’après moi, si vous deviez aller au LIDO, vous devriez y aller pour voir précisément ce spectacle : Paris Merveilles est un enchantement du début à la fin !

blog-mode-melolimparfaite-lido-show blog-mode-melolimparfaite-paris-merveilles-lido blog-mode-melolimparfaite-lido-french-cancan

LIDO 116 avenue des Champs Elysées 75008 Paris

TEL : 01 40 76 56 10

Rendez-vous sur Hellocoton !

Restaurant La Marée pour la quinzaine gourmande

img_1726 img_1730 img_1724 img_1728 img_1733

La Marée, 1 rue Daru, 75008 Paris

Hellooo !

Saviez-vous que RestoPARTNER’s organisait actuellement la quinzaine gourmande ? Le principe étant qu’à chaque saison, les restaurants participants mettent en valeur un produit haut de gamme pendant 15 jours (actuellement du 7 au 20 novembre). Sur simple demande en ligne sur restopartner.com, vous pouvez même recevoir par email le livret des recettes élaborées par les chefs : cool, non ?

Notre choix pour cette Quinzaine gourmande s’est porté sur le restaurant La Marée dans le 8ème. Un restaurant de poisson à l’ambiance haut de gamme sans faire trop guindé, comme on aime !

L’accueil et le service ont été charmants : un sans fautes (et oui j’ai regardé si le personnel avait la même attitude avec nous qu’avec les autres clients et c’était le cas ! ). Nous avons pu manger en prenant notre temps mais tout est arrivé rapidement…

Pour l’apéritif nous avions un amuse-bouche très frais et bon. Comme entrée j’ai commandé un thon tataki qui était plutôt bon mais manquait peut-être d’assaisonnement (je n’en mange pas souvent, je ne sais pas si on est sensé le manger sans rien mais j’aurais préféré une petite sauce).

En ce qui concerne le plat signature (celui mis en avant pour la quinzaine gourmandet et la raison même de ma sélection de ce restaurant), j’ai pris des Saint Jacques absolument délicieuses. Juste une tuerie ! Je me suis régalée ! Si vous choisissez le restaurant La Marée, essayez ces Saint-Jacques, elles sont au top.

C’est copieux mais nous avons réussi à faire de la place pour un petit dessert… Prudents nous avons pris une sélection de fruits frais à la menthe, délicieux et légers pour faire passer le tout.

Une bonne adresse à retenir pour les fans de poisson ! Et pour ceux qui aimeraient participer à la quinzaine gourmande mais qui aimeraient autre chose que du poisson, vous trouverez la liste des restaurants participants ici !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Amsterdam again !

IMG_9175

Cette année, je me suis dit « On n’ira pas à Amsterdam, on a déjà pas mal visité cette ville ». Mais ça, c’était avant que Thalys fête ses 20 ans et propose pendant une journée, des billets à 20 € pour toutes ses destinations. Une petite phrase au Banjo du type « Tu sais chéri quand tu as dit que tu étais OK pour un week-end en Europe si ça n’était pas cher ? Ben Thalys fait des billets pour Amsterdam à 20 €… « . Le Banjo me répond « Ben alors ? Prends-les ! ». Bon ben moi j’obéis, je suis docile comme ça !

C’est vrai que 20 € c’est vraiment pas cher mais ça n’était que pour 24h… Cependant vous pouvez toujours accéder à des offres intéressantes à partir de 35 € en seconde classe tarif NO-FLEX.

IMG_9117

En fait ce qui, je trouve, coûte un peu cher à Amsterdam c’est l’hébergement. Cette année, nous avons choisi le Mercure central mais nous avons été déçus. L’hôtel est bien placé, dans une petite rue, nous l’avons choisi pour sa cour intérieure et ses chambres « cosy » semblant être rénovées. Résultat mis à part un super accueil de la part de Thijs, l’employé de la réception, les chambres sont minuscules (littéralement la largeur du lit), les portes claquent comme pas permis et l’insonorisation est nulle (comme c’est un monument ils ne peuvent pas installer de double vitrage donc vous avez l’impression de dormir dans la rue). Ils ont quand même eu la délicate attention de nous offrir des gauffres et des bonbons au vin (je ne savais même pas que ça existait). Mais à 225 € la nuit on s’attendait à mieux, surtout d’une chaîne comme Mercure. Aussi à part l’employé d’accueil Thijs, les autres étaient d’une froideur à toute épreuve. Tant qu’à avoir ce genre de service et d’endroit, au moins celui où nous étions allés l’an dernier, dont je vous avais parlé ici, était moins cher. Il s’agit de l’Espresso, qui n’était pas mieux mais présentait le même avantage d’être au centre et le même désavantage d’avoir des chambres petites et d’être bruyant.

C’est vraiment difficile de trouver quelque chose de chouette en matière d’hébergement. Le seul endroit qui m’ait laissé un excellent souvenir c’est ce bed and breakfast où nous avions été invités la première année : une chambre spacieuse, un service personnalisé, des bons petits croissants au réveil ! Malheureusement lorsque nous avons réservé nos billets chez Thalys, Lesley affichait complet. Si vous pouvez vous y prendre un peu à l’avance n’hésitez pas à réserver chez Amstelhuys, c’est vraiment nettement mieux que les autres hotels que nous avons testés ! Sinon je n’ai pas testé mais on m’a beaucoup recommandé le Citizen M (il paraît que c’est branchouille), un peu plus excentré mais en quelques minutes de tram, l’affaire est dans le sac. Je pense que la prochaine fois, on tentera 🙂

Comme nous n’avions pas spécialement préparé de planning pour le week-end nous sommes allés nous ballader le long des canaux… Qu’est-ce que je me sens bien dans cette ville, c’est zen ! Pas du tout comme à Paris ! Puisque nous sommes complètement accros de cet endroit nous sommes retournés chez Greenwoods pour bruncher. C’est vraiment bon, mais si vous arrivez après midi vous risquez d’attendre longtemps, aussi bien pour vous asseoir que pour être servis. (J’ai attendu environ une heure mes oeufs benedicts).

IMG_9114

Nous avons ensuite visité le musée de la torture, que je voulais déjà visiter l’an dernier mais j’avais peur de manquer de temps. En fait ça se fait très rapidement. J’ai trouvé ça intéressant bien que le musée soit assez petit et que ça manque souvent d’explications. Pour faire clair on vous vend un billet d’entrée et vous vous débrouillez. Sauf que pour certains esprits sains il est parfois difficile d’imaginer comment on se servait de ces fameux instruments de torture (je n’aimerais pas être dans la tête des mecs qui ont inventé ça !). Petits morceaux choisis de ces immondices : Une petite pyramide où l’on te met assis de force et nu avec des poids aux chevilles, une statue où l’on mettait le torturé et il ne pouvait pas bouger car il y avait plein de piques dedans (et des trous pour que les bourreaux puissent insérer et manier des piques supplémentaires si les réponses ne leur plaisaient pas), une chaise de judas qui en plus des piques en fer était chauffée pour augmenter la douleur… sympa l’ambiance non ?

IMG_9153 IMG_9152 IMG_9150

Au delà d’une apparence un peu glauque, ce musée nous fait constater tristement que les hommes ont toujours été aussi tarés, et ont toujours cherché à torturer d’autres hommes sous des prétextes trop souvent pourris (femmes accusées de sorcellerie pour un oui ou pour un non, religion, homosexualité). En d’autre termes, alors qu’à l’époque certaines foules acclamaient en live la pendaison de ce qu’ils décidaient être des traîtres, aujourd’hui c’est sur Facebook que les foules se déchaînent, donnant leur opinion sur tout et tout le temps, totalement inconscients de reproduire version 2.0 les conneries humaines perpétrées pendant des siècles. Bref, une petite piqure de rappel, par ce musée, certes, pas spécialement joyeux mais assez original. (7.5€ l’entrée).

IMG_9155

Une fois n’est pas coutume : je suis allée dans le fameux red district. Très clairement ça n’est pas trop ma tasse de thé mais je suis allée si souvent à Amsterdam et je n’ai jamais fait le quartier le plus connu. Certes, la drogue et les putes, ça n’est pas trop mon truc, mais juste pour ne pas mourir idiote, j’y suis allée me promener. Première chose : autant d’autres quartiers sont tranquilles et romantiques, autant les rues du red district sont totalement blindées, presque irrespirables et franchement mal famées. Ca sent le dealer et le mac à tous les mètres. C’est certes un peu glauque mais le côté « attraction touristique » donne une ambiance « légère » et ça a été assez drôle de voir un mec sortir de chez une « demoiselle » en courant pour qu’on ne le repère pas (sauf qu’il ne courait pas droit du tout et qu’on ne voyait plus que lui). Je me souviens du regard de la fille qui lui a ouvert la porte pour lui dire au revoir. Il y avait de la pitié dans son regard. Et ma foi c’est bien ce que ça m’a laissé comme sentiment, de la pitié pour les gens complètement stones devant les coffees shops qui regardaient dans le vide, de la pitié pour ces mecs qui doivent se payer un voyage à Amsterdam pour tirer leur crampe (MST all inclusive ?). Bref, on est partis vite fait !

IMG_9168

Après une petite pause musicale sur Museumplein, nous sommes retournés manger au SeaFood Bar et franchement nous avons été bien déçus par rapport à l’an dernier. C’est relativement cher et ça n’était pas spécialement top, les saint-jacques étaient un peu « élastiques » et le banjo qui a pris un plateau de fruit de mer a eu le même sentiment de « pas frais ». Vraiment dommage. Aussi ils servent à peu près tout avec de la mayonnaise et j’aimerais bien avoir le choix d’autre chose. Ceci étant, mes gambas étaient bonnes !

st jacques crevettes

Le lendemain, après un brunch -toujours chez Greenwoods- nous sommes allés visiter Body Worlds, un musée du corps humain dont l’exposition permanente nous montre 200 corps humains disséqués pour mettre en avant la force, la complexité et les faiblesses du corps humain. Les sujets de l’alimentation, du tabac et de l’alcool et leurs effets sont aussi abordés. Vous n’apprendrez rien de révolutionnaire mais c’est beaucoup plus parlant que nos cours de biologie… Je vous rassure, moi qui ferme les yeux devant les scènes de chirurgie dans Grey’s anatomy, en fait les corps étant conservés ils ne donnent pas vraiment l’impression d’être réels et je n’ai pas été choquée du tout. (j’avais un peu peur). L’entrée est 18 euros et on vous force (littéralement) à mettre votre sac à main dans une consigne de 2 € en plus. Je trouve que ça fait un peu cher mais j’ai bien aimé cette visite (qui a duré environ 2h). Ensuite on s’est surtout promenés dans la ville 🙂

IMG_9162 IMG_9167 IMG_9172 IMG_9170 IMG_9191 IMG_9143 IMG_9157 IMG_9163 IMG_9165 IMG_9169 IMG_9181

Pour terminer ce week-end en beauté, nous avons par le plus grand des hasards, déniché un restau italien près de notre hôtel. En gros on y allait un peu à contre-coeur parce-que c’était le seul truc ouvert et pas très loin (il était tard). Le restaurant s’appelle That’s amore situé sur Vijzelgracht 17, et c’est officiellement une pure tuerie. L’endroit ne paye pas de mine et en plus sur la devanture il y a marqué panini, donc nous pensions qu’il s’agissait de paninis à emporter. En fait nous avons pris des bruschettas à partager ainsi qu’une pizza et je crois bien que je ne me suis pas autant régalé dans un italien depuis TRES longtemps. Mozzarella et pizza étaient juste délicieuses. Je pourrais retourner à Amsterdam juste pour cette endroit tellement c’était parfait.

IMG_9183

Et voici comment nous avons terminé le week-end en beauté. Je ne sais pas pourquoi Amsterdam me fait cet effet, mais à peine dans le Thalys, j’ai déjà envie de programmer mon retour dans cette ville. A chaque fois que l’on vient je me dis que nous n’avons pas assez vu de choses et qu’il nous en reste plein à visiter ! L’avantage c’est qu’en Thalys, on y est en 3h30 et que ça devient accessible plus souvent !

Voilà, j’espère que ces nouveaux plans pour Amsterdam vous plairont, si vous avez des questions n’hésitez pas ou consultez mes précédents articles ici et .

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Viens chez Rae’s

Blog mode melolimparfaite restaurant rae s Blog mode melolimparfaite restaurant rae s lieu jaune Blog mode melolimparfaite kir  restaurant rae s Blog mode melolimparfaite restaurant rae s exterieur

Hello les amis !

Samedi soir nous avons pu tester un nouveau restaurant du centre de Paris : Rae’s au 39, rue des jeuneurs 75002 Paris.

Je n’avais jamais remarqué cet endroit, aux grandes baies vitrées et au design désormais minimaliste chic. Une déco moderne et lumineuse dans une rue tranquille…

Nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre dans ce lieu qui semble si « hype » (parfois c’est de la poudre aux yeux) mais nous avons été agréablement surpris par la cuisine ! Une buffala absolument exquise, et un lieu jaune croustillant à souhait ! Cuisson et mariage des saveur étaient très réussis, et le plus difficile a été de choisir. Leur carte des vins est aussi très bien et permet d’accompagner le repas pour un rapport qualité/prix tout à fait correct.

Service irréprochable, situation centrale, plats étonnants et bien cuisinés, produits frais… Ce nouveau restaurant vaut le détour !

Si je n’avais qu’un bémol à noter c’est le manque de choix de poisson en plat principal. Vous n’avez que le « poisson du jour » comme choix de plat chaud, le reste est composé de viande. Les entrées, en revanche proposent un choix plus varié pour les végétariens.

Si vous vous promenez dans le quartier, testez-le : vous serez surpris !

aapartpos

Rendez-vous sur Hellocoton !

Découvrir Marseille à travers le festival Hors les Vignes

Blog mode melolimparfaite marseille vieux port

Hello la compagnie !

Il y a quelques temps j’ai eu la chance de découvrir Marseille où se déroulait le Festival Hors les Vignes. 

Oui, ça peut paraître bizarre pour des globe-trotteurs mais on ne connaît pas tellement la France finalement. Aucun de nous deux n’a le permis de conduire et du coup ça nous revient souvent moins cher de faire une escapade européenne que de visiter notre propre pays.

J’étais bien contente de quitter la grisaille parisienne pour le sud, surtout qu’on allait parler vin et gastronomie (WHAT ELSE ?). Après 3h et quelques de TGV, nous avons posé nos affaire à l’hôtel Ibis Euromed qui a la qualité d’être assez calme. Pour le reste je pense qu’il est assez standard par rapport aux autres établissements de la chaîne : l’accueil est plutôt sympa. De toutes façons j’ai trouvé les marseillais beaucoup plus cools que nous dans leur comportement : par exemple j’ai du m’acheter d’urgence un médicament avant d’aller au festival et normalement la pharmacie ne prenait pas la carte en dessous d’un certain montant mais ils l’ont prise pour 3 euros… J’étais toute gênée mais à Paris ils m’auraient laissée moisir sur le bord du trottoir, clairement. Et puis l’accent, ça chante !

La première édition du festival a eu lieu au dock des suds. Un endroit assez original, moderne et arty.

Blog melolimparfaite dock Marseille

Le Festival Hors Les Vignes est organisé par les vins méditérranéens et tous les vins dégustés sur place sont des vins des 9 IGPs. L’entrée du Festival coûtait 8 € et donnait accès à toutes les performances de 11h à 22h. Arrivés sur place, il fallait cependant s’inscrire aux performances qui vous intéressaient pour pouvoir y assister car les places étaient limitées.

Alors que se passait-il durant ces « performances » ? Tout simplement une présentation d’accords mets, art et vins. Un chef cuisinier propose un met qu’il accorde avec tel vin, tel artiste. Le mélange des talents nous propose à chaque fois une combinaison étonnante et remplit sa promesse de nous surprendre autant visuellement que sur le point gustatif. Une réussite pour les sessions auxquelles nous avons pu participer !

En dehors de ces sessions nous avons pu déambuler au milieu des food trucks (fromagerie, pâtes et petits plats). Nous ne sommes pas très branchés foodtrucks et nous avons trouvé cela un peu décalé par rapport à la qualité des chefs présents à l’évènement, mais après tout c’était un évènement plutôt hétéroclite et il en fallait pour tous les goûts.

Blog mode melolimparfaite marseille food truckt

Pendant l’attente des présentations de nos trios, nous avons aussi pu écouter des « souffleurs », ces gens qui vous récitent des poèmes un peu coquins dans l’oreille à travers un tube. Une expérience étrange et un peu hors du temps. Nous avons aussi testé ce kiosque électronique où ne pouvions écouter la musique jouée qu’à travers un casque, le kiosque transparent étant parfaitement insonorisé. Enfin, qui d’entre vous a déjà vu un DJ préparer des pâtes en mixant ? Rigolo non ?

Blog melolimparfaite deco hors les vignesBlogmode melolimparfaite boite a sonBlog melolimparfaite table hors les vignes

Après cette journée, vous allez vous marrer mais nous sommes allés au restau (on ne se moque pas) et je voulais voir le coucher de soleil. Malheureusement nous n’avons pu en apercevoir que les dernières lueurs, sur la terrasse du restaurant Le Roy René. J’étais persuadée qu’un restaurant de ce standing à Marseille allait être délicieux mais j’ai été déçue par la qualité des plats.

Blog mode melo l imparfaite vue roy rene

Nous sommes ensuite allés dormir et nous avons ensuite rejoint Louise pour un brunch sur le vieux port au Rowing club. L’endroit bénéficie d’une superbe vue sur le port mais le mistral était déchainé donc nous n’avons pas pu en profiter. Pas grave, les baies vitrées permettaient aussi d’admirer la cité fosséenne.

Et voilà, complètement calés nous avons déjà dû reprendre le TGV pour Paris, mais Marseille, tu sais, nous reviendrons 😉

blog melo l imparfaite vieux port marseille

Rendez-vous sur Hellocoton !