Découverte de la gamme Aura Mirabilis de Roger & Gallet

Blog beaute melolimparfaite vinaigre visage gamme aura mirabilis roger & gallet

Hello la compagnie !

Comment ça va aujourd’hui ? Dernièrement vous avez pu voir que je m’intéressais de plus près à la marque Roger & Gallet, et, sur Snapchat, vous avez pu constater que j’avais assisté au concert privé d’Elodie Frégé, leur égérie (et vous aussi indirectement !)… Pour ma peau (toujours très sensible), je ne savais pas si les produits de la gamme Aura Mirabilis allaient convenir mais qui ne tente rien, ne saura jamais (je suis comme ça, je fais du remix de proverbe quand je veux t’as vu: grosse punk du dimanche…) ! De plus les produits sont composés de plantes avec une base 99% naturelle ce qui m’a un peu rassuré sur la probabilité de trouver des composants chimiques auxquels je serais allergique. C’est donc avec curiosité que j’ai voulu essayer la gamme Aura Mirabilis.

J’ai pu tester 4 produits de la gamme :

Le masque extra fin démaquillant : C’est un masque à la texture gel que vous allez masser délicatement sur votre visage . Au fur et à mesure, ce gel va se transformer en huile pour démaquiller et nettoyer les impuretés. Il faut ensuite le rincer à l’eau où il prend soudain une texture laiteuse. C’est surprenant.  C’est un moment de plaisir mais personnellement je ne suis pas hyper fan de la texture huileuse (quel que soit le produit ou la marque).

Le vinaigre de beauté : Je ne fais pas durer le suspense : c’est de loin mon chouchou dans cette gamme ! Il sent plutot bon, et aide à éliminer les cellules mortes et lisser la peau. Il rafraîchit et clarifie le teint pour une mine resplendissante immédiatement !

Le serum double extrait : Il répare les cellules de la peau, restaure la barrière cutanée, lisse les rides et hydrate bien votre peau tout en la protègeant d’éventuelles agressions extérieures. Parfait pour les peaux sensibles.

Le baume légendaire : Idéal pour lisser et unifier il a l’avantage de ne pas du tout laisser d’effet gras. J’aime le confort qu’il apporte au quotidien et la souplesse qu’il apporte à ma peau.

Roger & Gallet est une marque que je re-découvre après plusieurs années sans vraiment l’utiliser et je dois dire qu’ils ont su dépoussiérer l’enseigne avec de nouveaux packaging et un positionnement plus haut-de-gamme malgré leurs petits prix… La gamme Aura Mirabilis est une agréable surprise, j’utilise surtout le vinaigre et le baume car je trouve que ce sont les produits qui ont un effet plus « immédiat » et parce qu’ils ne laissent pas de voile gras sur la peau…

Et vous avez eu l’occasion de tester Aura Mirabilis ?

Blog melolimparfaite avis gamme aura mirabilis roger gallet

Rendez-vous sur Hellocoton !

Restaurant Le petit commines

Blog lifestyle melolimparfaite restaurant le petit commines intérieur

Hello la compagnie,

Je reviens vers vous aujourd’hui pour une nouvelle bonne adresse parisienne : Le restaurant Le petit commines 16, rue Commines 75003 Paris. C’est un petit restau bistronomique super accueillant, qui vous tend les bras dans le haut marais !

Deux personnes nous ont accueillis de façon très conviviale, souriante et à la fois décontractée. Le menu est présenté sur une ardoise et présente des noms de plats assez originaux comme « T’as pas cuit le thon » (=> tataki de thon, faut suivre les gars !) qui laissent place à notre imagination et notre curiosité.

Blog lifestyle melolimparfaite asperges sauce hollandaise le petit commines

J’ai commencé par de bonnes asperges et leur sauce hollandaise : je me suis régalée (en même temps qu’est-ce qui peut être mauvais avec une sauce hollandaise ? Rien !). Le Banjo était chagrin que j’ai « oublié » de lui faire gouter (Si c’est vrai ! Je lui ai dit « Oui, tu peux gouter » puis après je me suis laissée emporter par le plat ! Bon faut pas trop me demander de penser à autre chose quand il y a de la sauce hollandaise)

Le plat principal était super également, ils amènent le plat puis plein d’accompagnements différents à partager pour varier les plaisirs : j’ai adoré le concept !

Blog lifestyle melolimparfaite thon mi cuit le petit commines

Enfin plusieurs desserts se proposent de terminer le dîner en beauté et nous avons opté pour le chocolat : Mioum Mioum.

Blog lifestyle melolimparfaite revue restaurant le petit commines

Pour conclure c’est un restau à taille humaine, très convivial, à la cuisine bonne sans en faire des tonnes, comme on aime !

Si vous êtes dans le quartier n’hésitez pas à y faire un tour !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Fences

Fences affiche

Crédits photo : Paramount Picture

 Hello les copains,

La semaine dernière nous sommes allés voir Fences au cinéma, ce film que j’attendais de pied ferme puisque les extraits semblaient poignants et qu’un casting avec Denzel Washington et Viola Davis, moi, je ne cherche même pas à comprendre : J’y vais !

Au niveau de l’histoire c’est un peu difficile de vous raconter sans tout vous dire, puisqu’il s’agit d’une famille afro-américaine ordinaire dans l’amérique des années 50 où chacun est un peu désabusé de voir le décalage entre rêve et réalité. Troy (Denzel) voulait être sportif mais il a renoncé pour être éboueur et nourrir sa famille. Sa femme l’a choisi, lui, et peut-être que sa vie aurait été différente si son choix s’était porté sur un autre homme… Une histoire ordinaire, une famille ordinaire, beaucoup d’émotion, de la grâce, du pardon.

Avant tout, sachez que Fences est une pièce de théâtre adaptée au cinéma alors n’y allez pas pour les décors ou effets spéciaux, car presque tout le film se déroule entre le jardin et la cuisine. Ici, les mots et les émotions sont les rois, les dialogues sont longs et les silences en disent long… Parfois le film parait un peu en longueur et le manque d’action et de changements de décor peut amener à se demander pourquoi l’avoir adapté au cinéma pour en faire une pièce si rigide ?

Fences se concentre sur des dialogues aiguisés et parfois des logorrhées interminables (je pense honnêtement que le film n’est pas à la portée ou au goût de tout le monde et d’ailleurs, bien qu’il soit sorti très récemment, il n’y avait vraiment pas grand monde dans la salle), un jeu d’acteur monstrueux (Denzel et Viola… non mais ça méritait + d’oscars, je vous le dis !). A mon humble avis le film aurait gagné à être raccourci en première partie. Les longueurs avaient raison de l’attention des spectateurs. La performance des acteurs ne faisait pas tout passer comme une lettre à la poste !

Aussi, en raison des longueurs et surtout du manque d’interêt des décors, c’est un film que je recommande aux amateurs du genre, mais pas forcément au cinéma car le grand écran n’a pas grand intérêt dans le cas présent.

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Loving

lovingok_h_2016

Crédits : Mars Films

Hello les morues !

Ahhhh Loving ! Ce film, je l’attendais depuis des mois ! La bande-annonce circulait alors sur Facebook et me faisait verser quelques larmes d’émotion. Je ne pouvais qu’aimer !

Le film retrace l’histoire vraie d’un couple mixte, Mildred et Richard Loving, qui décident de se marier. Sauf que dans l’amérique de 1958, on ne fait pas ce qu’on veut ma bonne dame ! Et donc un blanc qui épouse une noire ça n’est pas vu d’un bon oeil et l’Etat de Virginie où ils vivent leur font la MISERE (y’a pas d’autre mot) pour qu’ils divorcent ou quittent l’Etat ! Le couple décide alors de poursuivre l’Etat de Virginie en justice… Une bataille longue et difficile pour faire vaincre l’amour au delà de toutes différences…

Bon alors, qu’est-ce que j’en ai pensé ? Etant en couple mixte moi-même j’ai pu constater plusieurs fois -non pas en France mais à l’étranger- que ce n’était pas chose si courante que nous pourrions le croire et qu’apparemment on dérangeait profondément certaines personnes. Ici, à Paris, comme il y a des couples mixtes à tous les coins de rue, nous avions tendance à l’oublier. Je me rendais donc corps et âme dans cette salle de ciné, pensant chialer toutes les larmes de mon corps… Mais non !

Le film ne se complaît pas dans les violences racistes de l’époque mais se concentre sur l’histoire d’amour de Mildred et Richard. Le truc, c’est qu’on comprend vite qu’ils s’aiment mais qu’ils n’ont pas le droit d’être ensemble… mais peu de scènes émouvantes en fait. C’est assez long. Puis un jour Mildred sort son beau stylo et un papier pour écrire une belle lettre qui va déclencher une procédure judiciaire récupérée assez rapidement… Voilà. On se dit que ça a pas mal trainé en longueur pour en arriver là et personnellement, j’ai été plus émue par la bande annonce que par le film. Certes, c’est instructif, mais avec une telle histoire d’amour menant un tel combat historique, je m’attendais à beaucoup plus d’émotions. L’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Lido : Paris Merveilles !

blog-melolimparfaite-lido-coulisse-melo-et-danseurs

Hello la compagnie !

Fin novembre nous avons eu la chance, le Banjo et moi, de vous emmener faire un tour dans les coulisses du LIDO via Snapchat (pseudo : melolimparfaite) et nous revenons un peu sur cette soirée magique ici, pour ceux qui n’auraient pas encore Snap !

D’abord, le Lido, il faut bien le dire : j’en rêvais. Depuis un moment, je disais au Banjo qu’il fallait que nous y passions une soirée en amoureux ! Bon, nous n’étions pas tous seuls cette fois-ci mais avec un groupe très sympa de blogueurs avec plein d’étoiles dans les yeux !

Nous avons d’abord rencontré Manon (The Voice 2014), qui est la chanteuse de la revue et qui m’a réjouie par sa fraîcheur, ses tatouages, ses cheveux rouges… Elle était à la fois décalée et en même temps ce petit plus qui donne au spectacle sa touche de perfection.

blog-mode-melolimparfaite-lido-manon-the-voice

Et puis nous sommes rentrés dans les coulisses, découvrant les danseurs et danseuses, les strass Swarovski collés par milliers à la main sur les robes, les plumes à n’en plus finir, des coiffes plus lourdes qu’elle n’y paraissent… Et des danseuses toujours souriantes, même en coulisse.

blog-mode-melolimparfaite-lido-maquillageblog-mode-melolimparfaite-coulisses-robes-lidoblog-mode-melolimparfaite-coulisse-makeup-lidoblog-mode-melolimparfaite-lido-danseuse

Après la visite des coulisses et la rencontre des artistes, nous avions vraiment hâte de voir le spectacle. Je n’avais jamais vu de cabaret car je ne suis pas très à l’aise avec les gens dénudés, et ça ne m’a pris qu’il y a quelques années, de me dire que le LIDO était une référence et qu’il fallait absolument y aller. Autant vous dire que nous n’avons pas réfléchi très longtemps quand nous avons reçu l’invitation !

Je ne savais pas tellement à quoi m’attendre : quelques seins, de jolies fesses galbées, des plumes et du french cancan? Oui mais combien de temps allions nous être captivés ?

En fait la revue « Paris Merveilles » est totalement inattendue dans le sens où il y a réellement des plumes, des strass et du french cancan, mais surtout un décor féérique, et moderne. On voit tout de suite la touche Cirque du soleil de Franco Dragone : grandiose ! Ce spectacle ne manque pas d’audace et de surprises que nous ne vous révèlerons pas pour ne pas vous gâcher le plaisir ! D’après moi, si vous deviez aller au LIDO, vous devriez y aller pour voir précisément ce spectacle : Paris Merveilles est un enchantement du début à la fin !

blog-mode-melolimparfaite-lido-show blog-mode-melolimparfaite-paris-merveilles-lido blog-mode-melolimparfaite-lido-french-cancan

LIDO 116 avenue des Champs Elysées 75008 Paris

TEL : 01 40 76 56 10

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bridget Jones baby

affiche-bjb

Hello les cop’s !

Lundi j’ai été invitée par Showroomprivé à l’avant-première de Bridget Jones baby. Pour tout vous dire, je n’avais pas été particulièrement fan du premier volet. Je sais que je l’ai vu mais je ne m’en rappelle tout simplement plus. C’était drôle et sympa mais j’étais certainement déçue par rapport au buzz qui avait été fait sur le film. C’est donc juste dans l’idée de me divertir (et de ne pas mourir idiote) que je me suis rendue à cette avant-première.

C’est donc l’histoire de Bridget quelques années plus tard (ça ne nous rajeunit pas), toujours celibataire après avoir rompu avec Darcy. Cette fois elle a l’air de bien vivre son célibat, jusqu’à ce qu’elle rencontre Jack, puis retrouve Darcy… pour se rendre finalement compte qu’elle est enceinte sans savoir de qui…

Alors oui, je l’avoue, l’histoire ne m’emballait pas forcément sur le papier mais finalement j’ai passé une excellente soirée et nous nous sommes bien éclatés. Ce nouvel opus s’adresse bien sûr aux fans mais aussi aux novices ou à celles -comme moi- qui ont un peu oublié l’histoire. Bien que d’anciens personnages ne soient pas présents, des références y sont faites. C’est surtout l’humour qui triomphe dans ce film, des scènes un peu loufoques, des scènes très réalistes avec des idioties que l’on peut parfois se dire entre filles, des scènes un peu attendrissantes aussi !

Ce que j’ai aimé avant tout, dans ce film, c’est le côté « Girl power » de Bridget. Avant, elle était la victime complètement dépendante de sa relation avec les mecs, mais à 40 ans elle arrive à rire de son passé, à assumer d’avoir des relations « libres », à faire un bébé « toute seule » sans compter vraiment sur Darcy ou Jack alors qu’ils se battent pourtant pour elle. Elle pense en mode « qui m’aime me suive » et ça lui réussit tellement bien ! Bridget, maman à 40 ans ? Les doigts dans le nez !

A voir à partir du 5 octobre pour une petite bouffée d’air frais et une franche rigolade !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mon avis sur Star Wars – Le réveil de la force (petits spoilers inside)

Blog melolimparfaite sw avis

Crédit Photo : © The Walt Disney Company France

Hello les amis,

Comment allez-vous ? Hier nous sommes allés voir Star Wars car le Banjo y tenait (je ne savais pas qu’il aimait tant, vu que c’est plutôt Star Trek son truc). Bref, l’un n’empêche pas l’autre, mais du coup je voulais qu’on y aille avant la « vraie » reprise du travail, donc nous y sommes allés hier. Déjà le gros avantage c’est qu’il n’y avait personne. Le fait d’attendre un peu, après que tout le monde se soit rué dans les salles, fait que nous étions une dizaine maxi donc c’était particulièrement agréable !

Pour vous poser un peu le tableau je n’ai aucun souvenir d’avoir regardé Star Wars en entier, en tous cas même si j’en ai vu un ou deux quand j’étais petite, je ne me souviens plus de l’histoire et je me souviens de m’être copieusement ennuyée en essayant de regarder l’un des films jusqu’à la fin. Donc a priori ça ne me démangeait pas des masses d’aller voir le dernier volet, mais je me suis dit qu’en 2015 et vu les blockbuster de malade qu’on nous propose au ciné, ils avaient dû moderniser le truc à mort et que ça allait être dingue (des fois je suis optimiste !).

Alors déjà, sachez que si, comme moi, vous n’avez plus aucun souvenir des précédents films, ou ne les avez simplement pas vus, à aucun moment le contexte n’est posé. En gros : T’AVAIS QU’A SUIVRE. Bref donc j’essaye de rentrer dans l’histoire comme je peux et dès le départ, je trouve que beaucoup de choses font cheap (images et effets « d’époque » : je veux bien que ce soit pour faire plaisir aux fans inconditionnels mais en 2015 il me semble que sur une telle production on aurait pu se lâcher un peu).

Je vais essayer de vous donner un avis global sans trop vous spoiler :

Dans le positif ; je dirais que ça fait plaisir de retrouver Harrison Ford que j’adore. Ils ont introduit un peu d’humour avec Chewbie et les droïdes, c’est assez « léger » mais pas non plus hilarant… (en même temps ça n’est pas un film comique, mais ça le rend plus « tout public »).

Dans le négatif ; franchement déjà pour les non-fans aucune remise dans le contexte, et honnêtement même après avoir vu le film en entier, je ne suis même plus sûre de l’intrigue principale et du fil conducteur de cette histoire (retrouver Luke, j’imagine ?). Bref à aucun moment l‘intrigue n’est posée clairement.

Ensuite les effets spéciaux sont décevants, je n’ai rien vu de fabuleux, je me croyais dans l’attraction Star Tours de Disneyland -qui a quelques années pour ne pas dire décennies-.

Enfin le scénario, désolée mais vraiment j’ai trouvé ça complètement n’importe quoi !

-Déjà un stormtrooper soi-disant entraîné dès la naissance qui vient de se racheter une conscience et veut sauver un gentil pilote et en profiter pour s’échapper lui même du camps des méchants. Tu sais pas pourquoi, d’un coup ça lui prend, il faut partir vite (et surtout c’est pratique parce-que sinon le pilote de la résistance y serait passé).

-Ren -qui ressemble vaguement à une version acnéïque de Severus Rogue dans Harry Potter-, le méchant wannabe Dark Vador, fan inconditionnel de papy -il garde son masque comme autel et lui parle quand il se pose des questions existentielles telles que « Pourquoi suis-je si méchannnnnt ? » (parce-queeee !). Je ne déconne pas, il se demande vraiment ça à voix haute, larmes aux yeux et tout. Genre c’est un méchant émotif, t’as vu ?

-T’as une fille qui sort de nulle part qui découvre comment utiliser la Force, comment manier le sabre-laser, comment conduire un vaisseau spatial en moins de 30 secondes. Bref, en cas d’embrouille c’est la copine à avoir avec toi. Même Han Solo est conquis.

-Y’a un robot qui ne marche plus depuis des plombes, que plus personne n’arrive à faire marcher, qui se réveille à la fin du film sans aucun raison apparente et file le reste de la carte de l’espace et comme ça on va pouvoir retrouver Luke. Ah pétard, on avait un doute sur le temps d’hibernation des robots mais heureusement, ils sont sympas ils se réveillent juste à temps pour filer les infos, sans que personne ne leur ait rien demandé vu qu’ils étaient bon pour passer sur ebay en pièces détachées. La vie est bien foutue, je vous le dis.

Bref, je comprends que lorsqu’on est fan, on trouve tout bien (j’ai même bouffé du Heal The World de Michael Jackson en boucle à une époque, j’avoue que ce n’est pas ce qu’il a fait de mieux). Mais bon imaginons que les acteurs soient des clampins inconnus et que l’histoire et les effets restent les mêmes. Disons que ça s’appelle « Clampins in ze space ». Est-ce que sérieusement vous auriez dit que cette histoire vous avait subjugué et qu’elle avait un sens ?

Personnellement je suis assez surprise de l’engouement et des critiques ultra-positives, j’y suis allée en tant que spectateur « neutre » et je suis sortie déçue.

Rendez-vous sur Hellocoton !