Restaurant Le petit commines

Blog lifestyle melolimparfaite restaurant le petit commines intérieur

Hello la compagnie,

Je reviens vers vous aujourd’hui pour une nouvelle bonne adresse parisienne : Le restaurant Le petit commines 16, rue Commines 75003 Paris. C’est un petit restau bistronomique super accueillant, qui vous tend les bras dans le haut marais !

Deux personnes nous ont accueillis de façon très conviviale, souriante et à la fois décontractée. Le menu est présenté sur une ardoise et présente des noms de plats assez originaux comme « T’as pas cuit le thon » (=> tataki de thon) qui laissent place à notre imagination et notre curiosité.

Blog lifestyle melolimparfaite asperges sauce hollandaise le petit commines

J’ai commencé par de bonnes asperges et leur sauce hollandaise : je me suis régalée (en même temps qu’est-ce qui peut être mauvais avec une sauce hollandaise ? Rien !). Le Banjo était chagrin que j’ai « oublié » de lui faire gouter (Si c’est vrai ! Je lui ai dit « Oui, tu peux gouter » puis après je me suis laissée emporter par le plat !)

Le plat principal était super également, ils amènent le plat puis plein d’accompagnements différents à partager pour varier les plaisirs : j’ai adoré le concept !

Blog lifestyle melolimparfaite thon mi cuit le petit commines

Enfin plusieurs desserts se proposent de terminer le dîner en beauté et nous avons opté pour le chocolat : Mioum Mioum.

Blog lifestyle melolimparfaite revue restaurant le petit commines

Pour conclure c’est un restau à taille humaine, très convivial, à la cuisine bonne sans en faire des tonnes, comme on aime !

Si vous êtes dans le quartier n’hésitez pas à y faire un tour !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Live by night

live by night

Hello mes petites morues !

La semaine dernière comme vous avez pu le voir j’étais à l’avant-première de Live By Night avec le beau Ben Affleck !

Au départ, aller voir un film de gangster ne me branchait pas énormément mais comme j’aime assez ce que fait Ben Affleck, je me suis laissée tenter  pour découvrir Live By Night et sa présence pour nous présenter brièvement le film ne gâchait rien ! Une chose à dire sur Ben : il est méga grand (okay aucun rapport avec le film mais j’ai vraiment regardé en l’air quand il est passé à côté… Des fois on ne se rend pas trop compte à l’écran !).

L’histoire se passe à Boston dans les années 20, et pendant la prohibition, les différentes mafias essayent de tirer un maximum profit du buisness clandestin de l’alcool. Joe est fils de flic et pourtant il bascule vite du côté obscur et se met en plus à dos l’un des plus gros mafieux du coin en lui piquant sa nana… Ambiance..

Au début le film tourne beaucoup autour des histoires de rivalités entre les gangsters, mais au fil du temps on s’aperçoit que certains gangsters ont aussi un code de l’honneur et une certaine « moralité ». C’est donc un gangster finalement assez attachant que nous suivons. Je pense que c’est peut-être ce qui a déplu à certaines critiques acerbes.

N’étant pas spécialement friande de films de gangster, le côté humain du personnage de Joe m’a fait accrocher au film alors que je n’y aurais peut-être pas adhéré sans celui-ci. OK Ben se donne souvent le beau rôle et alors ? Il aurait tort de s’en priver ! Et ce n’est pas pour plonger à fond dans le cliché, mais je pense que c’est pour séduire un plus large public féminin que le film joue sur plusieurs plans et Ben a eu bien raison…

Pour moi la qualité de l’image est belle, les costumes sont tops, je ne me suis pas ennuyée.

Est-ce que c’est aussi bon qu’Argo ? Pas à mes yeux, non ! Mais est-ce que l’on est toujours obligés de comparer les oeuvres d’un artiste les unes aux autres ? Tout le monde disait que « Michael Jackson baissait après Thriller », est-ce que ça veut dire que BAD, c’est de la daube ? Je ne crois pas! (T’as vu je m’énerve !).

Bref tout ça pour dire que pour moi c’est un bon moment à passer en couple ou entre amis. Pas le film du siècle mais il tire largement son épingle du jeu en comparaison avec d’autres films qui passent en ce moment au ciné. Je suis dubitative sur les critiques que je lis, au point de me demander si c’est juste pour faire du buzz. Bref, j’ai aimé (et pas que pour Ben), donc je vous propose d’aller vous faire votre propre avis dans les salles 🙂

Bisous

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Indian House, Paris 14

Blog lifestyle melo l imparfaite indian house deco

Avant tout j’aimerais préciser que je mange assez rarement dans des restaus indiens. Les rares fois où je m’y suis risquée j’ai été déçue, pourtant je pensais être comblée parce qu’ils utilisent du curry, mais non. Après ces quelques déceptions, je poussais donc de moins en moins les portes des restaurants indiens, mais pour l’Indian House, j’aurais vraiment eu tort de ne pas le faire.

Une déco assez « sobre » et lumineuse, une carte variée, un service rapide et attentionné, des plats très bons sans être trop relevés: je valide complètement. Pour la première fois, j’ai bu un excellent lassi banane en France (je n’en trouve pas facilement ici et encore moins des bons), j’ai goûté au saumon tikka en entrée, j’ai savouré un bon naan au fromage (j’en aurais bien repris mais je n’avais plus de place !) et des gambas au curry –un de mes plats préférés de tout l’univers.

Au bord de l’explosion (c’est très copieux !) j’ai laissé une petite place pour une salade de fruits et son coulis de mangue pour essayer de faire passer tout ça. Et je suis rentrée ravie et bien calée pour la journée.  Bref, si vous aimez la cuisine indienne et voulez la tester c’est la meilleure adresse que je peux vous conseiller sur Paris jusqu’à présent. Je vous mets quelques photos de nos assiettes pour vous donner un aperçu !

Blog lifestyle melo l imparfaite saumon tikka Blog lifestyle melo l imparfaite samossas Blog lifestyle melo l imparfaite indian house table entrées Blog lifestyle melo l imparfaite indian house intérieur Blog lifestyle melo l imparfaite sauces Blog lifestyle melo l imparfaite plat saumon tikka Blog lifestyle melo l imparfaite plat2 saumon tikka Blog lifestyle melo l imparfaite lumières indian house Blog lifestyle melo l imparfaite dessert Blog lifestyle melo l imparfaite entrée indian house

Indian House

27, rue Gassendi

75014 Paris

                                Tel : 01 43 20 07 64 aapartpos

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un point séries

Hello à tous,

Aujourd’hui il est temps de faire un petit point séries… N’hésitez pas à m’indiquer de supers séries si vous avez fait de chouettes découvertes !

You-know-nothing-Jon-Snow-GIF

On commence par un incontournable : Game of Thrones. Alors en ce qui me concerne ça n’a jamais vraiment été le grand amour. Trouvant que cette série n’était qu’un prétexte à une violence insoutenable et du cul à n’en plus finir (tellement de scènes longues et inutiles), j’ai même failli vomir devant un épisode de la saison 2. J’ai décidé d’arrêter, puis, vous savez comment c’est, un jour de disette et hop! on se dit qu’on va jeter un œil à la suite et j’ai donc repris la série sans grande conviction, à vrai dire.

Trop de personnages, trop de territoires, trop de noms à coucher dehors, trop d’histoire compliquées, bref, la sauce ne prenait pas pour moi.  Et puis il y a eu cette dernière saison, et pour une fois, j’ai bien accroché. Malgré la disparition de certains personnages (qui n’a pas jubilé franchement ?), le rythme s’accélère, la violence et moins systématique mais plus cruelle, les personnages sans reliefs prennent de l’ampleur… (Sansa Stark va-t-elle devenir une bitch  manipulatrice ?)

Enfin, et pour la première fois, je me demande quelle aventures attendent Arya et Tyrion (parce que les autres, avouons qu’on s’en tape un peu ? Bien que Jamie Lannister soit en train de se racheter une morale, faut voir la suite -ça ne l’empêche pas de violer sa sœur MAIS BON, laissez-lui du temps, il revient de loin le mec-).

drop-dead-diva-banner

Drop Dead Diva : C’est l’histoire de Deb, une blonde top model un peu futile, qui a un accident de voiture. Lors de son coma, elle rencontre son ange gardien et est renvoyée par erreur dans le corps de Jane, avocate dynamique, intelligente mais loin de la taille mannequin… Honnêtement en lisant l’histoire et en voyant le pilote, je me suis dit « pouwwwah c’est cliché que ça n’en peut plus ». Et c’est vrai il y a pas mal de clichés mais les personnages sont vraiment drôles et attachants et l’actrice principale est tellement solaire et souriante, qu’elle nous file la pêche instantanément. C’est ce que je regarde en ce moment pour faire de la cardio, et je ne vois pas le temps passer ! C’est léger et ça me détend : je valide !

24_Live_Another_Day_News_Image_01

24: Jack is BACK ! (Totale hystérie). J’ai un attachement particulier à 24, la première série qui m’a rendue complètement accro aux séries, la première à sortir du format « un épisode = une intrigue policière ». Avec Jack t’avais pas intérêt à louper un épisode sinon tu comprenais plus rien : un malfrat ça meurt vite, et un agent de la CTU aussi. C’est ce que j’ai toujours aimé dans 24: il n’y a pas de règles. N’importe quel personnage pouvait mourir, être une taupe, se retourner contre ce qu’il défendait ou même ressusciter (j’avoue que des fois c’est quand même bien WTF). Peu importe le fait que le format soit toujours le même, peu importe que la survie de Jack commençait à devenir abracadabrante, la fin de la série m’avait beaucoup attristée.

Inutile de vous dire qu’avec le retour de 24 dans cette saison 9, j’ai été ravie. On retrouve plus ou moins les personnages que nous avons laissés, un Jack en bonne forme, un casting de compète, des vilains terroristes et des vilains politiques. Peu importe les failles, je reste fan et j’ai toujours le souffle coupé quand j’entends le TICTAC final.

DlXAaUP

Devious Maids : J’ai retrouvé la saison 2 avec plaisir… Tout le monde compare cette série à Desperate Housewives mais je trouve que c’est de moins bonne qualité. Cependant, on y retrouve un peu de piquant, des histoires de nanas, des cancans, de l’humour, des disparitions inquiétantes, des personnages complètement décalés mais attachants et j’ai été prise dans l’histoire dès le pilote. Dommage, je trouve que le jeu des acteurs est parfois vraiment mauvais, mais comme c’est mon moment de détente, ça passe quand même très bien. Il paraît que la VF est atroce, alors n’hésitez pas à lui préférer la VOST, mais vous devriez bien vous marrer !

Pll

Pretty Little Liars : J’ai découvert PLL seulement cette année alors autant vous dire que j’ai eu du retard à rattraper et j’ai regardé toutes les saisons à la suite. C’est peut-être pour cette raison que j’ai remarqué un gros décalage entre les deux premières et les suivantes. J’ai été intriguée dès le premier épisode par cette histoire et je ne pouvais absolument plus m’arrêter de regarder jusqu’à la saison 3.

Et puis, à partir de la saison 3, il semble que la série ait perdu le rythme, on sent qu’ils ne savent plus vraiment quelle piste exploiter, on sent qu’ils ont un peu tout essayé pour finalement s’en sortir avec une pirouette (un « A » collectif ?) qui leur laisse pas mal d’issues possibles, mais particulièrement décevantes. C’est dommage, parce que la série avait un super potentiel et que maintenant j’ai le sentiment qu’ils se fichent du scénario sous prétexte que c’est une série plutôt orientée teenage. Ils ont intérêt à ramener Caleb rapidos avant que je ne perde patience (on se console comme on peut) !

scandal

Scandal : On m’a beaucoup parlé de cette série, j’ai donc regardé deux épisodes la semaine dernière et pour l’instant, je dois dire que je m’ennuie copieusement. D’abord, ce concept de cabinet d’avocats, qui en fait n’en est pas un (ont-il même une légitimité quelconque, quel que soit le domaine ?), et qui règle donc tous les problèmes « à leur façon ». Mouais. Déjà ne te pose pas trop de questions. Ensuite la jeune nouvelle qu’ils recrutent, elle ne sait pas pourquoi, ni pour quoi faire : mais c’est pas grave ! Elle continue à ne pas savoir ce qu’elle doit faire : NORMAL.

La deuxième chose qui m’énerve c’est la mise en lumière de la fameuse « Olivia Pope » (rien que le nom déjà t’as compris !). Salut, je suis trop bonnasse, trop intelligente, je sais toute la structure ADN de ton poil pubien à 2000 bornes, et je joue à touche-pipi avec le président de tous les younaïted- stète (autant dire, de l’univers). That’s how bonnasse I am. Oui Monsieur. Cherche pas, tu peux pas testes avec Olivia Pope et en plus de ça, elle n’est pas des masses habituée à ce qu’on lui dise non, la morue.

On m’a dit de m’accrocher parce que ça devient vraiment génial à la saison 2, mais là il va me falloir un petit peu de temps. Je sens du potentiel mais pour l’instant c’est particulièrement indigeste donc laissez moi un petit peu de temps, je vous tiens au courant si je change d’avis.

Bon, That’s all folks ! Si vous avez des recommandations en matière de série, je suis toujours open aux nouveautés !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Xscape Michael Jackson -l’humble avis d’une fan

Michael-Jackson-Xscape-Deluxe

Hello la compagnie !

Un article un peu spécial aujourd’hui, car je vous présente le dernier album de mon Keukeul et je vous propose, en plus, un concours pour gagner 3 CDs Deluxe de Xscape. Si vous suivez un peu le blog vous savez que je suis fan depuis mon plus jeune âge et que j’ai fait les 400 coups pour lui. Je ne me souviens pas vraiment de mes jouets, mais je me souviens de mes CDs et de mes collectors Michael Jackson, mon graal à moi !

Depuis 2009, j’ai un peu évité tout ce qui a été vendu (sous toutes ses formes) au nom de Jackson sans être du Michael Jackson. J’étais donc un peu inquiète au sujet de cet album, et quand on m’a proposé de rédiger un article, je me suis dit « Ok  on verra bien ce que ça donne ». Après tout, qui peut être plus critique qu’un fan absolu habitué à une qualité sans failles ?

Alors verdict ?

D’abord j’ai bien aimé le packaging un peu futuriste même si j’aurais préféré une autre photo de Michael. La pochette me fait un peu penser aux images Panini Michael Jackson : celles qui avaient des paillettes, vous vous souvenez ? Quand je tombais dessus j’en pouvais plus !

Ensuite, passons aux choses sérieuses, la musique ! L’album Deluxe présente les versions originales ainsi que les versions des chansons « mises au goût du jour ». Ainsi vous pourrez juger vous même des modifications apportées. Je vais commenter ici les versions retravaillées :

1. Love Never Felt So Good : A mon avis un titre bien entraînant, qui groove et fait un peu penser à son style early 80’s dans la mélodie et la façon de chanter. J’aime beaucoup !

2. Chicago : Je pense que la chanson est superbe mais l’instrumental fait vraiment synthé un peu cheap. Le texte, le phrasé, la voix, j’aime tout le reste. Ça méritait vraiment de travailler davantage la musique.

3. Loving You : A mon avis un des titres les moins intéressants de l’album, mais toujours moins plat qu’un « You are my life » par exemple.

4. A Place With No Name Un titre assez différent de ce à quoi nous a habitué Michael. J’aime assez ce qu’ils en ont fait et j’ai l’impression de découvrir un autre aspect de lui. Contrairement aux autres titres que j’arrive plus ou moins à situer dans une époque de sa vie selon sa façon de chanter ou la mélodie, ce titre est un autre Michael pour moi, et ça me plaît assez.

5. Slave To The Rhythm : Je fais partie des fans qui aiment ce style de titre assez saccadés et au son assez récent. Ça n’est clairement pas le meilleur qu’il ait fait dans ce style, mais j’aime bien.

6. Do You Know Where Your Children Are  Encore le syndrome du synthé de garage pour l’instrumental, ce titre ne décolle pas. Je ne suis emballée ni par la chanson, ni par la mélodie, ni par sa voix. Si on était encore à l’époque du vinyle, je la mettrais en face B.

7. Blue Gangsta Haaaaaa… C’est une de mes chansons préférées de Michael mais ça n’est pas la version que je préfère qu’ils ont mise sur le CD. Dommage ! Cependant ça reste vraiment un super titre, elle me fout le frisson à chaque fois ! Tout est magnifique dans cette chanson : j’aurais tellement rêvé de voir quel clip il aurait pu réaliser !

8. Xscape L’intro est un peu cheap, la voix de Michael qui parle davantage qu’il ne chante au début, est un peu trop « nue ». Beaucoup de fans n’aiment pas les titres où Michael a l’air de cracher et parler, mais moi j’aime beaucoup. Ceux-ci ont clairement été plus nombreux sur ses derniers albums, après les épreuves qu’il a du traverser. On sent sa colère, son dégoût, son besoin de dénoncer. Peut-être parfois aux dépens d’une mélodie plus travaillée, mais moi j’aime l’authenticité de ces titres, le côté écorché vif. Il a cependant fait beaucoup mieux musicalement et vocalement dans ce style.

Conclusion : Il y a du bon et du moins bon. Non, vous ne pouvez pas vous attendre à un niveau de qualité de l’époque où Michael était encore là mais par rapport à ce qu’on a pu voir jusqu’à présent, je trouve que c’est intéressant d’entendre sa voix non retouchée sur d’autres titres. Pour moi, Blue Gangstaa, Love Never felt so good, et A place with no name sont les meilleurs titres, mais cela dépend des albums que vous préférez. Avec Xscape, on traverse des époques et des collaborations très différentes de Michael. Mais c’est bien Michael Jackson qui chante et rien que pour ça, c’est déjà supérieur à bien des choses que je peux entendre en ce moment.

En tous cas, alors que je « craignais » la sortie d’Xscape, ça m’a fait du bien de l’entendre de nouveau. Parce que c’était lui. Parce que je me revoyais quelques années plus tôt gambadant avec mon lourd cartable pour rentrer à la maison faire le Moonwalk devant mes posters (très bon public). Parce que je l’aime et que sa voix me rassure toujours, avec ce petit frisson dans le haut de ma colonne vertébrale. Où que je sois, et quoi qu’il m’arrive, quand j’entends sa voix, je me sens chez moi.

CONCOURS : 3 Cds Deluxe Xscape à gagner !

Alors je t’ai donné envie d’écouter Xscape ? Tente ta chance pour gagner un album Deluxe Xscape dès maintenant !

Pour jouer c’est très facile :

-Like la page Facebook de mon blog ici

-Laisse un commentaire sous cet article m’indiquant ta chanson préférée de Michael, le pseudo Facebook avec lequel tu likes la page,  ainsi que ton adresse e-mail dans le corps du commentaire en cas de gain.

Ça n’est pas obligatoire mais une chance supplémentaire sera accordée à ceux qui me suivent sur Twitter, Instagram et partagent sur les réseaux.

Les 3 gagnants seront tirés au sort parmi les commentaires valides avec le logiciel « The Hat ». Le lot sera envoyé directement par le partenaire aux gagnants.

Le concours est réservé à la France métropolitaine. Il commence dès publication de cet article jusqu’au dimanche 8 juin 2014 à 23h59. Bonne chance à vous !aapartpos

EDIT du 16 /06/2014 : Les 3 gagnants tirés au sort par le logiciel The Hat sont : Because I’m a beauty girl, La fée arc en ciel, et AdamS.

Rendez-vous sur Hellocoton !