Pour mon anniversaire, j’ai rajeuni ! (Les injections : mon expérience)

Blog melolimparfaite injections acide hyaluronique paris rajeunissement injection acide hyaluronique

Bonjour les copains,

Aujourd’hui je vais vous parler de quelque chose de très personnel : les injections d’acide hyaluronique ! Et je tiens réellement à préciser ici que cet article n’a pour but que d’aider et informer les personnes potentiellement interessées à voir à quoi cela ressemble en leur fournissant des visuels et en exprimant mon ressenti.

Cet article n’a en aucun cas vocation à ouvrir des débats NI SUR LA MEDECINE ESTHETIQUE, NI POUR DETERMINER SI J’EN AVAIS BESOIN OU PAS. Je me réserve le droit d’être seule juge de mes propres rides -Merci !

Après avoir lu un article d’Anticocotte sur le coolsculpting, je me rendis au centre Lazeo pour me renseigner sur plusieurs de leurs prestations. Ce qu’ Anticocotte avait fait était tentant, mais en ce qui concerne l’amincissement des zones rebelles, comme je dois perdre beaucoup de poids, je préfère le perdre avec un régime et du sport et ensuite faire appel au coolsculpting pour travailler les zones qui me donnent du fil à retordre, même avec les méthodes naturelles. Du coup ça n’est peut-être que partie remise pour quand j’aurai entamé mon régime.  Les résultats sur elle sont cependant assez flagrants et je ne connaissais pas du tout cette technique donc je pense que j’y viendrai !

Blog melolimparfaite injections acide hyaluronique paris rajeunissement injection acide hyaluronique centre lazeo

Le centre propose aussi des épilations au laser dont j’ai trouvé les prix très raisonnables -je médite encore la question-,  et j’ai profité de la présence du médecin pour me renseigner sur la possibilité ou non de gommer mes rides du lion (ma grande obsession). Le docteur qui m’a conseillée a plutôt cherché à m’en dissuader en me disant que je n’en avais pas besoin maintenant et qu’il me déconseillait de le faire trop tôt car je n’étais pas très marquée sur le front. J’ai trouvé finalement assez rassurant qu’il ne me pousse pas à la consommation (je pense que c’est un peu flippant quand on n’a jamais passé le cap, de tomber sur une personne qui voudrait en faire « trop »).  Il a cependant observé mon visage de plus près et il a remarqué que les sillons nasogéniens étaient déjà marqués et que le bas de mon visage s’affaissait, ce que j’avais vraiment remarqué sur mes dernières photos de look. Je pensais que c’était seulement dû à ma prise de poids mais on pouvait quand-même constater une grosse perte d’elasticité qui m’attristait beaucoup.

Je sais que beaucoup de gens trouveront ça ridicule, mais en étant blogueuses de plus de trente ans, nous sommes prises en photo toute la journée, souvent en groupe avec des filles de MINIMUM 10 ans de moins que nous. Il y a un moment où tu en as un peu marre de te prendre ce boomerang dans la tête au moindre selfie… « Ma vieille… t’es périmée ! » Et même lorsque l’on est seule, à force de se voir en photo ou en vidéo, on ne voit plus que ses défauts.

De fait, je me suis sentie en confiance, et j’ai écouté le médecin en laissant tomber la ride du lion (un peu déçue de garder cette vilaine, mais je n’avais pas envie de tomber dans un engrenage obsessif de la beauté parfaite donc j’ai préféré ne faire que le minimum conseillé) et j’ai pris l’option injection des sillons nasogéniens ainsi qu’une séance d’ultrasons pour raffermir le bas du visage. Je n’ai pas encore fait les ultrasons car on ne peut pas les faire en même temps : je vous raconterai donc mon expérience dans un article différent (sachez que pour les résultats il faut attendre trois mois donc cette partie là sera pour plus tard).

DONC ! Les injections d’acide hyaluronique ! Sachez que j’avais une peur bleue ! Non pas de l’aiguille mais de me retrouver avec une tête de canard. Bref je crois qu’il y a un espèce de « mythe » que l’on se crée soi-même sur la médecine esthétique… Les films que je me faisais, j’avoue que maintenant j’en ris. Dans mon cas j’avais peur d’être « ratée » et j’avais peur que « tout le monde le voit ». En vérité, soyez rassurés TOUT LE MONDE SE FOUT COMPLETEMENT de vos sillons nasogéniens et personne ne vous dira « Oh toi tu t’es fait piquer ?! ». Non, personne. Les gens vous dirons  « Tu as bonne mine ! », ce genre de chose, mais ils ne mettent pas forcément le doigt dessus.

Alors concrètement mes petites tracasseries en image :

sillons avant injections acide hyaluronique paris blog melolimparfaite.com Blog melolimparfaite rajeunissement injections acide hyaluronique paris avant Blog melolimparfaite injections acide hyaluronique paris rajeunissement injection ride d amertume acide hyaluronique Blog melolimparfaite injections acide hyaluronique paris rajeunissement injection ride d amertume face acide hyaluronique

VOILA ! Dans l’ordre, les sillons nasogéniens, les rides d’amertunes et petits « creux » sous la lèvre, et le visage qui s’affaisse. MERCI VIEILLESSE ! Dur-dur de voir qu’on n’y échappe pas !

Alors honnêtement je ne vous ai pas pris de photo pendant l’injection parce-que je ne pense pas que ce soit forcément nécessaire, c’est tout simplement une piqûre, ça ne m’a pas fait mal du tout (on sent juste l’aiguille comme pour une prise de sang mais rien d’insurmontable). On vous observe et on dessine les points d’injection sur votre visage pour faire les choses correctement. Ensuite vous vous allongez et franchement ça ne dure même pas 5 minutes. Après l’injection, on vous masse bien pour répartir le produit correctement et donner du volume au bon endroit. Et voilà, c’est déjà terminé.

Je vous ai pris une photo juste après l’injection. Comme vous pouvez le voir j’ai quelques légères rougeurs mais qui ont disparu après 5 ou 10 minutes maxi.

Blog beaute Mélo l'imparfaite injections acide hyaluronique paris sillons juste après piqure

En rentrant chez moi, j’étais vraiment surprise du résultat quasi instantané et j’étais impatiente de voir si quelqu’un allait m’en parler (soyez indulgents : c’était ma première expérience en médecine esthétique: j’avais l’impression d’avoir fait un truc de dingue !). Personne ne m’a rien dit, et le Banjo n’y a vu que du feu. J’ai eu un petit bleu pendant 2-3 jours -pas très voyant- sur lequel j’ai mis de l’anti-cerne et personne n’a rien vu non plus. Les premières 24h cependant, j’avais l’impression que le dessus ma bouche était un peu « engourdi », je sentais qu’il y avait quelque chose d’inhabituel mais cette sensation a disparu dès le lendemain.

A ce jour, à part des remarques telles que « Tu as bonne mine  » ou « Tu as l’air moins fatiguée ! », personne ne se doute de mon petit secret (j’ai finalement tout avoué au Banjo une semaine plus tard, puis à ma mère -je n’avais aucune idée de ce qu’elle pensait de ce genre de chose-. Tous les deux étaient contents que je me sente mieux, puisque c’est à mon avis quelque chose que l’on fait surtout pour soi.).

Je suis retournée au centre 15 jours plus tard pour un rendez-vous de « retouche », afin de voir si tout allait bien (c’est toujours rassurant d’avoir un suivi : tu te dis que l’on ne t’abandonne pas une fois le chèque encaissé…). Je trouvais que c’était top mais qu’un côté des sillons avait un peu moins bien pris que l’autre, donc nous avons fait un petit ajustement rapide. Pour les creux et plis sous les lèvres c’était parfait donc on n’a rien retouché. Et donc le résultat après 15 jours est celui-ci….

Blog melolimparfaite injections acide hyaluronique paris rajeunissement injection acide hyaluronique après 15 jours

Alors certains diront peut-être que je n’étais pas très marquée mais tout de même si on regarde les photos avant/après je trouve qu’on voit bien la différence et qu’on ne peut pas me dire que je n’avais pas l’air plus fatiguée avant ! Et encore : je n’ai pas encore fait les ultrasons mais quand je vois déjà cette amélioration, j’ai vraiment hâte. Je me sens plus légère, j’ai l’impression que c’est « un soucis en moins ».

Blog melolimparfaite injections acide hyaluronique paris rajeunissement injection acide hyaluronique sillons nasogéniens rides d amertume avant après

(J’ai l’air plus blanche sur la deuxième photo mais  j’ai pris la première photo avant l’injection avec les lumières du centre et l’autre chez moi devant ma fenêtre, mais c’est bien moi sur les deux et le résultat est bien conforme à la réalité !)

En ce qui concerne les tarifs pour les sillons nasogéniens c’est 360 € la seringue. Dans mon cas comme je ne suis pas très marquée on peut faire les creux et rides d’amertume avec la même seringue sans supplément, mais si vous avez des rides plus creusées c’est une seringue différente donc il faut payer la même chose pour le bas (si nécessaire pour vous de faire le bas, évidemment, mais comme je vous l’ai dit de toutes façons, on ne cherchera pas à vous en faire trop). Voilà pour mon expérience ! C’est un budget mais quand vous pensez au budget que vous mettez dans les crèmes anti-âge pour ne pas du tout avoir le même résultat…

Si vous êtes plutôt intéressés par les injections des lèvres c’est le même tarif  (360 €) et pour les pommettes c’est 400 €. Tout ce qui est pour le haut du visage ce sont des injections de botox et là je ne me suis pas renseignée sur tous les tarifs car le médecin m’a dit d’attendre encore quelques temps avant d’embêter mes rides du haut !

Je ne peux pas vous donner le nom de mon médecin ici  (si ça vous intéresse, je peux vous renseigner par mail) mais pour tous renseignements complémentaires sur les tarifs ou les traitements proposés, vous pouvez consulter le

Centre Lazeo

50 avenue Victor Hugo

75116 Paris

01-43-59-10-10

Rendez-vous sur Hellocoton !